infirmier

  • De l'autre côté

     

    01-therapie-toucher.jpg

     

    Expérience intéressante et alarmante.

    Je conduis ma grand mère aux urgences hier pour une grave déshydratation .

    Avec un petit mot de son médecin pour une très courte hospitalisation .

    Arrivées sur les lieux ,

    Pas un pelé ni tondu , tant mieux

    Accueil pas très hospitalier

    un comble vous remarquerez

    L'infirmier après avoir notre petit mot ,

    lance à son collègue " regarde cela , après ce sera quoi , perfusion , café , petit gâteau ! "

     " Les vieux ne savent plus boire alors c'est l'hosto "

    Que mamie soit bénie ,

    sa surdité l'a protégée

    de ce formidable , accueil , écueil...ces propos !

    Cela va un peu loin , je ne dis mot .

    Heureusement une gentille stagiaire vient prendre la relève ,

    Et relève le niveau !

    Par un petit entretien , elle cerne vite ma profession

    et je l'entend avertir ses compagnons

    qui me lance après des regards génés

    Là , je savoure leur peu de culpabilité.

    A l'admission se fait la première impression !

    Un peu d'humanité et de respect

     Les commentaires peuvent se faire discrets

    ou s'abstenir au risque de faire souffrir

     

     

     

  • Plusieurs cordes à notre arc

    On soigne mais aussi ,


     

     

    On fait un peu :

     - le plombier avec tous ces tuyaux

     -le personnel d'entretien

    - la petite restauration

      - les massages

    - de l'écoute mais cela on s'en doute

    Et encore ....

  • Cela sent le vécu .....

    Un moment lecture où je me suis vraiment délectée.

    Ron , un jeune infirmier , nous raconte des petites anecdotes de son vécu professionnel ,

    avec une bonne dose d'humour .

    A chaque page , on s'y retrouve un peu .

    Depuis le livre fait le tour du service!

    beau metier.jpg

    En savoir plus sur l'auteur : ici

     

    Tiens , si je m'y mettais un jour aussi ?

  • La relève , un robot ?

     

    Savez vous que Hospi , le premier robot  a fait son apparition dans un hôpital japonnais depuis 2006.

    hospi.jpgAvec  son mètre trente , ses 120 kg et son autonomie de plus de sept heures , il peut distribuer les médicaments , distribuer les repas et les documents administratifs aux patients , servir de borne d'information, saluer les visiteurs , etc....

    Bientôt à notre place dans les couloirs ?

    Seul l'avenir nous le dira !

     

    Et les médecins ?

     

    hofu.jpg

    Au chevet de leurs patients !

     

     

  • ....

    IMG_1976.JPG@lara.c

    On doit être à la fois ....

    " Efficace , rapide , souriante, en pleine forme, toujours disponible et positive . "

    " Ben oui , vous avez choisi ce métier...." me sort une de mes patientes .

    Je lui ai répondu que oui bien sûr mais que les infirmières ont aussi une vie en dehors de l'hôpital !

    Et que comme tout le monde , elles ont leurs soucis dans ce bas monde.

    Alors  , je me replonge cinq secondes dans un souvenir de  mes dernières vacances et je repense à un lieu où j'étais calme et zen .

    Car en fait , on les attend toute l'année ces congés mais ils sont vite passés..

  • Brèves de couloir .

     

    cou

    Les femmes en blanc se rejouissent parfois pour des petits riens , par exemple pour  une "belle" plaie qui cicatrise bien ! Le patient lui, vaguement sourit en disant  un " ah , vous trouvez cela joli! "

    Quel bonheur de voir un patient ne plus faire le coup de la panne sèche ! Libération digestive grâce aux laxatifs ; il (em)peste un moment puis se sent tellement mieux !

    Peu de chose nous dégoute encore , nous pouvons ainsi interrompre une pause pour aller ramasser des choses de tous genres qui ne sentent pas spécialement la rose , et revenir continer notre frugal repas.

     Notre quotidien , c'est aussi cela parler en cc , de hta, de ps (non , on ne fait pas de politique  même si c'est la saison!) , de dextro en  horaire de boulot , de rx , de perf , de pompe , de changes , de pansement au médicament , d'entrées , de  sorties , de bics de couleurs dans les poches , des ciseaux qui les trouent et qui les rendent moches , de changements d'horaire de soir en matin à se demander si on a raison  de rentrer pour 5-6 heures à la maison ?

    La caféine est notre  devenue plus grande copine et le sabotage du perco est puni illico ! L'anti cerne au quotidien est aussi devenu un grand copain ! Une infirmière doit avoir  bonne mine ? On ne se taille pas souvent à l'heure , on sait quand on commence et on poursuit toujours au finish...

    Mais nous faisons un boulot formidable et pour moi en changer , c'est improbable  mais pourtant il semble intéresser de moins en moins les jeunes ? Il manquerait en effet près de 3000 infirmièr(e)s dans le pays .

    Parfois on me demande si je rapporte le boulot chez moi ! Je ne crois pas...

    Pourtant il y a quelques jours au jardin avec mon fils , je lui lançais que j'aimais beaucoup être dehors quand les oiseaux " sonnent " ! Fou rire général qui fait tant de bien pour le moral ! Mais c'est   mon coté femme en blanc ressort par moment !

    oiss