ecoute

  • Un peu intruse

    C'était pour cette nuit là , elle le sentait bien . Les enfants étaient revenus dans l'après midi et elle les avait serrer si fort dans ses bras en leur répetant qu'elle avait une chance folle de les avoir  ! Elle avait eu cet après midi là un sentiment de bien-être comme cela ne lui était plus arrivé depuis de long mois . Sa maladie ne lui laissait que peu de répis ; toutes les trois semaines une cure de chimio qui la laissait comme une loque et  à peine le temps de récupérer  que la suivante pointe déjà le bout de son nez .Le crabe avait gagné et s'était installé un peu partout , lui donnant des douleurs de plus en plus insupportable .

    Elle était rentré dans ce couloir un soir du mois d'août et ne quittait plus sa chambre du tout ! Elle avait été install e dans son lit , le soir elle me prit une main et me dit simplement "merci à tous et toutes d'avoir été là" ...

    Son époux  était inquiet , elle tentait veinement de le rassurer mais après 45 années de vie commune , il la connaisait si bien  ! Il prit un fauteuil et lui tint la main toute la nuit ! Je passait aussi régulièrement que possible mais je voyais comme lui que sa respiration se faisait de plus en plus difficile ! Le médecin avait laissé entrevoir 48h...

    Il posait simplement la question de savoir si elle ne souffrait pas...Je le rassurait tant bien que mal .

    Je lui proposais de rester un moment avec lui et il me raconta un bout de leur vie , sa force de caractère , ses petits bonheurs , ses joies....Cela lui faisait du bien de se rémémorer ces moments-là mais je sentais bien que cela lui faisait atrocement mal aussi ....

    Certains signes ne trompaient pas ; sa respiration changeait . Je lui demandais s'il souhaitait que l'on rappelle ses filles ; il me fit un petit signe de la tête .

    Je me suis éclipsée dès leur arrivée...

    Elle est partie dans l'heure entourée des siens , délivrée après avoir lutté 15 mois  !

    Une histoire comme tant d'autres ici...

    Vous croyez qu'à la longue on s' endurcit ...

    En apparence toujours ...

     

  • On ne vous demande pas la lune !

    Juste sans  aucun doute , d'être un peu plus à l'écoute !

    Vous courrez , je n'en doute pas durant votre assistanat .

    Différentes techniques à  réaliser, traitements , lettres de sortie , mémoire à préparer et des longues journées!

    docteMais quand le patient vous demande un moment , vous ne lui accordez que quelques secondes...

    Etre un bon médecin n'est ce pas aussi savoir écouter ?

    Combien de vous devons nous dire  aux patients impatients que vous ne les oubliez pas , que vous êtes débordés (comme nous tous dans ce milieu là) et que vous passerez certainement dès que vous en aurez la possibilité !

    Les familles nous suivent partout dans le couloir en quête d'informations !

    Parfois  alors  j'avoue , qu'excédée , au bip je vous sonne !

     Vous répondez parfois avec un brin de colère dans la voix ...mais parfois nous en essuyons bien d'autres  , croyez moi ! Nous sommes en première ligne ...

     

     

     

     

  • Si c'était si simple!

    inf10
    Quand on aime , on ne compte pas!

    Surtout quand on fait un métier comme celui-là!

    C'est inné ,c'est comme cela.

    Un jour , quelque chose  nous appelle , la vocation!

    Puis au bout de trois ans ,  nous voilà en mission!

    On ne soigne pas les corps tout simplement,

    On écoute beaucoup la plupart du temps.

     Et pas seulement le vécu des patients ,

    mais  on parle aussi  de ce que l' on ressent , nous les soignants!

    Car arrivé à la maison ,

    Après un trajet de retour comme transition ,

    On ne va pas défouler cette accumulation d'émotions!

    On se contente de dire que la journée fut dure ou pas!

    Parfois des bras se tendent,

    parfois pas!

    C'est la vie, c'est comme cela!

    On a parfois cette impression de beaucoup donner,

    Et en fait de si peu recevoir!

    Alors parfois quand il m'arrive de broyer du noir,

    Mon petit bonhomme de 8 ans ,

    se jette dans mes bras et me lance:

    " qu'est ce que je t'aime , tu es ma préférée maman"

    On oublie vite le petit coup de cafard!

    Et cela repart!

     

     

     

  • juste un quart d'heure....

    besoin d'aideUne jeune dame , la quarantaine, en détresse me demandait de rester près d'elle car elle faisait une grosse crise d'angoisse ,de lui tenir la main quelques instants....Mais je ne suis rester que quelques minutes car nous n'étions que deux cet après midi là et que la charge de travail était immense!!!A mon grand regret , pas trop le temps de s'attarder à discuter même parfois si la demande est là!

    Quand on demande du personnel en renfort , on nous demande toujours si notre demande est justifiée! Bien en soir ,on rentre souvent chez soi vers 22h , la nuit ,on n'a plus le temps de se poser une demi heure sur onze...Et bien oui ,on aimerait avoir un peu de renfort !Il y a dix ans , on avait plus le temps d'écouter....Bien souvent maintenant , on  s'excuse ,on dit que l'on a beaucoup de travail et trop peu de personnel.  Je rentre parfois chez moi en me disant que j'aurais du rester encore....mais alors je pourrais rester là 24h sur 24....