dure

  • un rien trop dure?

    INFF
    Parfois je me le demande....

    A force de voir tout ce que l'on voit dans mon métier , on se forge une carapace et on ne se plaint plus vite quand on a un petit "bobo" ou un petit aléa dans la vie. Le plus terrible , c'est que je demande parfois la même chose à mes proches ! " Tu ne vas pas te plaindre parce que tu as une angine , si tu savais ce que je vois...." et me revoilà rapartie.... Je me remets en question et je me dis parfois que pour les gens ces petits "bobos" de la VIE peuvent me sembler insignifiant au regard de tout ce que je peux voir mais je ne dois pas pour autant oublier leur importance aux yeux des gens qui les traversent et qui n'ont jamais eu ou vécu des choses plus grave!

    COMMENT ON DEVIENT ? Je n'ai pas toujours été comme cela ; je me souviendrai toute ma vie de la première personne que j'ai accompagné en fin de vie et du temps qu'il m'a fallu pour m'en remettre...après vous pensez que l'on peut être  à" toute épreuve "et bien non , je perds  presque toute objectivité quand il arrive quelque chose à un  de mes proches!