choix

  • M'enfin ....


     

    Ridicule d'attendre que tout bascule

    avant de prendre un peu de recul !

    Se faire du bien sans penser au lendemain ,

    Partager des moments avec son prochain

    Se poser , attendre un autre " train "

    Rien que pour tenir un peu plus longtemps une main .

    Dans la vie , croyez moi :

    tout n'est qu'une question de choix

    J'ai revu mes priorités

    et je les ai revisitées...

    Chaque souffle ,chaque partage est essentiel

    n'est ce pas là quelque part l'essence de Noel ?

     

     

     

  • Moi aussi ....

    Parfois ,

    La nuit , je me mens

    A fuire l'agitation

    A s'enfouir sous la fatigue

    Excuses bidons.

    Rêve de digue

    non plus uniquement de perfusions

    Voilà l'intrigue ,

    voici peut-être la vraie question ....

     

    puzzle.jpg

     

    La tite Lara n'a plus de doute ;

    Elle a besoin d'être à l'écoute

    Pour se réaliser dans sa profession

    Elle va vraisemblablement changer d'orientation.

    Et en tant qu'infirmière ,

    il existe plein de choix en la matière !

    Temps de réflexion.

  • Plus qu'une simple formalité...

    vie,don d'organes,choix,coeur,cadeau

     

    Quelque part un cadeau ....

    De nombreux patients présentants des affections chroniques tant cardiaques , rénales ou même hépatiques sont en attente d'une greffe afin de leur permettre tout simplement de (re)vivre.

    Je me souviens du visage à nouveau souriant d'une jeune patiente qui venait de se faire greffée d'un rein et qui allait pouvoir vivre (presque ) comme toutes les ado de son âge au lieu de se faire dialysée  3 X 4 heures par semaine ou de ce patient muco greffé d'un poumon et qui peut simplement respirer normalement.

    Mon choix était déjà tout fait mais mon entourage ne semblait pas trop le comprendre.

    De passage à la commune , je me suis tout simplement inscrite sur la liste des donneurs d'organes , exprimant ainsi mon consentement et ne laissant pas cette décision difficile à prendre à mes proches .

    La décision est toujours révocable si à tout hasard je venais à changer d'avis .....

    De même que si vous vous opposez à une telle décision , vous devez le signaler à votre commune car qui ne dit mot quelque part consent....

     

     

    Maintenant chacun son choix en son âme et conscience ,

    mais ne tardez pas trop !

    plus d'info :

    un site ou tout simplement dans votre maison communale .

     

  • S'il en faut juste une....

    Ma place est là et je ne sais pas trop pourquoi

    Juste ce besoin de don de soi ,

    juste apporter un petit "je ne sais quoi ".

    Mon métier c'est tout cela...

    Des souffrances , des sourires ,

    parfois des tristes souvenirs.

    Des bonjours mais souvent des déchirants et derniers "au revoir" ,

    Parfois certains jours , simplement  heureuse d'avoir

    vu dans certains yeux renaitre une lueur d'espoir.

    Soulager , réconforter , écouter ,

    Soigner, respecter....

     

     

     

  • Le dernier choix.

    sp

     

    Il l'avait déjà annoncé  à son épouse et au médecin lorsqu'il avait appris que sa maladie aurait une issue fatale. Il ne voulait en aucun cas  de l'acharnement et que l'on stoppe tout s'il devait perdre ses facultés qui l'empêcherait de prendre cette décision . Quand les derniers moments sont arrivés , le patient a reçu les antalgiques dont il avait besoin et il est parti , accompagné de ses proches , avec une certaine sérénité ; ses choix avaient été respectés. Pour nous aussi , c'est plus facile d'accompagner nos patients quand les choses sont claires dans toutes les têtes que ce soit celle du médecin , du patient et surtout de sa famille .

    Mais voilà , les faits ne se déroulent pas toujours ainsi ...

    Parfois , le patient arrivé au dernier stade n'est plus capable de prendre quelques décisions que ce soit. On voit parfois apparaitre des discussions familiales houleuses quand à savoir quel aurait été le choix de la personne . Laisser partir ou continuer à se battre.

    Quel choix ?

    On entend parler d'acharnement thérapeutique ; pourquoi continuer ces traitements si en fin de compte , il n'y a aucun espoir .

    Euthanasie , un autre mot qui fait aussi peur et dont les avis de chacun sont partagés.

    Les soins palliatifs en milieu médical ou au domicile de la personne visent avec l'aide de la famille et d'une équipe para-médicale et médicale à accompagner le patient en fin de vie que ce soit dans ses besoins physiques , psychologiques ou encore spirituels. Accompagner humainement tout simplement.

    A l'höpital , nous accompagnons et nous sommes  surtout à l'écoute....

    Et ce n'est pas toujours facile de partager ces derniers moments car nous manquons de temps et nous ne sommes pas toujours aussi disponibles que le voudrions .

     Ps : Parfois en pleine nuit  , quand je retrouve un patient en stade terminal parti seul , il y a toujours un peu de culpabilité en moi ....la réalité est là, seule la nuit , on ne peut  pas être au chevet de chacun en même temps.

     

     

     

     

  • juste une question de choix...

    Cette semaine encore , nous avons perdu deux patients , la bonne quarantaine , qui avaient en commun une vie de famille épanouie  , la cigarette et un cancer qui a fini par les achever...

    no smoking

  • Le droit de dire "non"!


    Selon l'agence Belga , une jeune ado de 13 ans , déjà très malade, a refusé une greffe du coeur qui s'annonçait difficile , préférant finir ses jours à la maison près de ses proches...Les autorités Britaninques ont en effet reconnu son choix! Elle souffrait d'une communication entre les deux cavités du coeur suite à une leucémie...Elle avait apparement trop de mauvais vécus au niveau hospitalier et elle estimait que les risques étaient trop grands  sans garantis de réussite. Il faut dire que les traitements pour les néo hémato sont lourds, autant physiquement( isolement aseptique, lourdes cures de chimio....), que psychologiquement! Les enfants sont mis au courant de leur maladie et des traitements... Ils sont tellement parfois plus adultes !  Mais tant que les enfants sont mineurs ,ce sont les parents qui décident....

    bonne question

    Qu'en serait-il si le cas se passait en Belgique?

    Qu'en pensez vous ? Quelle serait votre réaction?