Quoi de neuf sous le soleil

nour.jpg

Et bien déjà c'est rare de le voir

Mais comme toujours ne pas perdre espoir.

Et pourquoi à la longue raconter toujours les mêmes histoires.

Le quotidien des femmes en blanc ne s'améliore pas réellement que du contraire et ce qui en désespère quelques un qui quittent l'hôpital pour un autre chemin . La charge de travail s'alourdit de plus en plus et il n'y a plus que pour le turn-over que les " patrons" se bousculent ; un lit vide et c'est un certain déficit alors on nous les remplit toujours au plus vite.

En vingt ans de carrière , c'est la première fois que je réalise l'ampleur de la catastrophe qui s'annonce , aucune soumonce ; juste quelques petits pas de côté qui finiront par en faire chavirer.

On mise toujours sur la qualité des soins que l'on apporte en restant d'être humain au maximum mais hélas ce n'est plus ainsi que l'on veut que l'on fonctionne.

Je prend quelques distances avec le monde médical pour me concentrer un maximum vers le soin au patient ce qui est à mes yeux le plus important. Parfois Ecrire leurs ordres derrière les ordinateurs en visualisant les radios , les résultats plutôt que d'aller vérifier nos propos au chevet des patients impatients qui les réclament très souvent. Pas le temps ?

Le temps , il suffit de le prendre ; c'est tout de même facile à comprendre.....

J'aime toujours cette profession que j'ai au plus profond de mes tripes ,

j'envisage simplement de le faire sur un autre trip

De formation en formation , je me remets en question et je pense approcher de ma solution

Une touche de bien être , de l'écoute , oui surtout cela

un brin d'art thérapie et puis et puis.....

hopital,infirmière,nurse,soins,art théeapie

Voilà à quoi je m'amuse pour l'instant

je découvre l'univers du "Powertex "

De la patine de meuble ,

de monde merveilleux de la cicatrisation en formation

Et de surcroit , je reste juste moi ;°)

 

Commentaires

  • ce que tu décris (et déplores) est pareil dans tous les domaines des services : on ne fait pas impunément des économies, du business, avec les soins de santé ou l'éducation...
    ce qui ouvre de plus en plus la voie vers des services "à deux vitesses"

  • Même le temps est à prendre en comprimés? Encore vous faut-il les distribuer et en répartir les doses.
    Je suis patient belge magnifiquement soigné en cardiologie à Avignon...
    Ici également les gens n'ont plus le moyen d'être sereins professionnellement. D'ailleurs où pouvons nous l'être encore?
    Bravo et merci d'être Vous.
    Pat.

  • hello toi et bisous

  • Bonsoir lara
    pourquoi donc les employeurs ne voient ils plus et ne connaissent ils plus le sens du mot humanité triste constatation surtout quand ce sont des personnes qui sont visées ainsi que leur confort de vie
    bisous passe une belle soirée

Les commentaires sont fermés.