• leçon de golf.

     

    gfem

    Une femme commence une partie de golf.
    Elle frappe sa balle et voit celle-ci heurter un homme qui joue son parcours pas loin d'elle.
     Elle le voit mettre immédiatement ses mains serrées entre ses deux jambes et tomber au sol. Elle se presse d'aller le voir. Il est tordu de douleur au sol dans la position foetale. Elle lui demande pardon et lui explique ensuite qu'elle est physiothérapeute et qu'elle sait qu'elle pourrait diminuer sa douleur s'il la laissait faire.
    " Ooooh...Nnooon...Non...Ce n'est pas nécessaire, tout va aller pour le mieux tout à l'heure", dit-il avec le souffle court.
     Mais elle insiste pour lui faire un traitement et finalement il se laisse faire. Gentiment, elle lui enlève les mains d'entre les jambes, ouvre son pantalon et place ses mains à l'intérieur en le massant...délicatement...
     Après quelques minutes, elle lui demande: "Comment vous sentez-vous?"
    "'Ça fait du bien, mais j'ai toujours mal au pouce!" lui repond le joueur...
     
  • Agir maintenant....

    Parce que cela nous concerne tous et que chacun doit mettre sa pierre à l'édifice !

    Parce que tout simplement j'en suis convaincue....

    Parce qu'il est encore temps !

    Pour en savoir beaucoup plus.... Copenhague 2009 pour le climat

  • Donne moi ta main ...

    Et prend la mienne ! Mais parfois mieux vaut ne se pas se demander où la main de l'autre a bien pu trainé. Je vous raconte ; l'autre soir au resto ....

    mimi


    Elle était sortie de ces lieux d'aisance et se dirigea de suite vers le grand miroir bien éclairé . Un petit coup de blush , un peu de rouge aux lèvres et son regard critique semblait à nouveau satisfait... La soirée allait pouvoir continuer ! Oh zut , peut-être encore un peu de volume dans les cheveux ! J'étais sortie à peu prêt en même temps qu'elle et je m'étais dirigée tout simplement vers les lavabos pour me laver les mains ; une habitude que j'ai depuis toute petite ; élémentaire et évidente pour moi ! Elle me demanda si j'en avais encore pour longtemps avec le sèche- mains car son compagnon allait  se demander où elle était encore passée . Je lui cédait bien volontiers la place en me disant: " bonne fin de repas " ...et en pensant Beurk !

    Un reflexe tout simple à la base de toute notion d'hygiène !

    Que ce soit dans la vie courante ou au boulot ! Je crois qu'à l'hopital  , je dois bien me les laver une cinquantaine de fois en six heures ! Là , c'est normal !

    Depuis l'arrivée de la grippe A ,  des affiches fleurissent un peu partout pour informer la population sur les risques de contagion et quelques simples gestes de prévention parmi lequel le lavage des mains .

    En savoir plus à ce sujet

    En attendant , bises et bon week end !

  • Titine et co

    peni50001

     

     

     

    peniche10001

    Au bord de l'eau...

    J'ai fait des photos de " Titine " et de ses copines qui se reposaient au calme par un dimanche si beau !

     

     

    peni40001

    @lara.c

     

  • Le dernier choix.

    sp

     

    Il l'avait déjà annoncé  à son épouse et au médecin lorsqu'il avait appris que sa maladie aurait une issue fatale. Il ne voulait en aucun cas  de l'acharnement et que l'on stoppe tout s'il devait perdre ses facultés qui l'empêcherait de prendre cette décision . Quand les derniers moments sont arrivés , le patient a reçu les antalgiques dont il avait besoin et il est parti , accompagné de ses proches , avec une certaine sérénité ; ses choix avaient été respectés. Pour nous aussi , c'est plus facile d'accompagner nos patients quand les choses sont claires dans toutes les têtes que ce soit celle du médecin , du patient et surtout de sa famille .

    Mais voilà , les faits ne se déroulent pas toujours ainsi ...

    Parfois , le patient arrivé au dernier stade n'est plus capable de prendre quelques décisions que ce soit. On voit parfois apparaitre des discussions familiales houleuses quand à savoir quel aurait été le choix de la personne . Laisser partir ou continuer à se battre.

    Quel choix ?

    On entend parler d'acharnement thérapeutique ; pourquoi continuer ces traitements si en fin de compte , il n'y a aucun espoir .

    Euthanasie , un autre mot qui fait aussi peur et dont les avis de chacun sont partagés.

    Les soins palliatifs en milieu médical ou au domicile de la personne visent avec l'aide de la famille et d'une équipe para-médicale et médicale à accompagner le patient en fin de vie que ce soit dans ses besoins physiques , psychologiques ou encore spirituels. Accompagner humainement tout simplement.

    A l'höpital , nous accompagnons et nous sommes  surtout à l'écoute....

    Et ce n'est pas toujours facile de partager ces derniers moments car nous manquons de temps et nous ne sommes pas toujours aussi disponibles que le voudrions .

     Ps : Parfois en pleine nuit  , quand je retrouve un patient en stade terminal parti seul , il y a toujours un peu de culpabilité en moi ....la réalité est là, seule la nuit , on ne peut  pas être au chevet de chacun en même temps.

     

     

     

     

  • Butterfly.....

    " Certains papillons ne vivent qu'une journée et en général il s'agit pour eux du plus beau jour de leur vie....". P.Geluck

    papi

    Et vous , c'était quand ?

    Pour moi , ils sont tous merveilleux tant qu'ils apportent une simple petite étincelle dans une vie ! Il suffit parfois d'un sourire....

    Juste parce que j'aime ce morceau et que je voulais partager cela avec vous!

  • fatalité ?

    drrx

    En allemagne, un patient de 230 kg, qui avait fait un malaise, avait refusé , humilié, d'aller de faire une radiographie dans un zoo . Les appareils de l'hôpital ne pouvant accueillir que des patients allant jusque 200kg . Le patient est décédé quelques jours plus tard.

    Chez nous , parfois ,aussi , nous rencontrons des patients de ce type....

    Ils sont parfois vexé quand nous les installons dans deux lits (charge maximale par lit électrique 150 kg) et que dire quand il faut 7 personnes pour les mobiliser parfois !

    Pas évident pour eux et ni le personnel soignant quand ils sont hospitalisés !