• j'aime,j'aime

    La vie...surtout en bikini quand l'été est presque fini!

    joie

     

    "Etre capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre: voilà le secret du bonheur." Bernanos

  • pour cela...

    sol

    Lorsque j'ai choisi de m'orienter vers cette voie, je ne me doutais pas de toute la richesse que ces rapports humains , parfois intenses , pourrait m'apporter. Tout n'est pas toujours rose et bien loin de là! Mais parfois quand on arrive à redonner à un patient l'envie de se battre, à donner une motivation , à avoir un sourire de quelqu'un a qui la vie n'a pas toujours souri,  c'est  là notre plus belle récompense et elle ne se mesure pas !

  • Il y a blouse blanche et blouse blanche!

    inf
    Une jeune fille doit subir une petite intervention chirurgicale à l'hopital.Une infirmière la prend en charge,la prépare puis l'aide à se placer sur le brancard qui l'emmmènera au bloc.Ensuite, l'infirmière la pousse dans la couloir devant l'entrée de la salle d'op et lui dit qu'elle revient de suite.

    Une blouse blanche s'approche de la patiente,soulève le drap qui la couvre et l'examine en long et en large puis remet le drap en place ,s'éloigne sans un mot.Il retrouve un confrère un peu plus loin dans le couloir,lui glisse quelques mots à l'oreille.La deuxième blouse blanche s'approche alors et procède au même examen visuel.Une troisième blouse blanche arrive alors et tous les trois se mettent à converser.

    A ce moment là,la jeune fille qui commence à s'impatienter dit:" Bien dites! C'est beau les examens mais quand allez vous procéder à l'opération?"

    Alors une des blouses blanches la regarde en haussant les épaules et dit:"aucune idée!Nous ,on est les peintres!"

  • L'oubli.

    oubli

     

     


      

     

                                     On  a entendu tout d'abord un hurlement puis un "au-secours ", puis on a vu cette jeune femme sortir en pleurs de la chambre! On s'est de suite diriger vers la chambre voir ce qui avait pû bien se passer! MMe x ,une patiente de 70 ans, était toute recroquevillée sur son lit et semblait terrorisée.Elle criait qu'une femme qu'elle ne connaisait pas avait voulu l'empoisonnée!On a eu beaucoup de mal à la rassurer et de lui répéter encore et encore que ce n'était que se fille qui avait voulu lui donner un peu d'eau! Sa fille,qu'elle ne reconnaissait plus depuis déjà quelques mois,s'était montrée si forte depuis l'apparition de cette maladie d'alzheimer dont souffrait sa maman!Mais là que sa propre  mère pense qu'elle voulait la tuer, c'en était trop!

    La maladie d’Alzheimer touche 85.000 personnes en Belgique. Elle se manifeste par des troubles de la  mémoire, du comportement, de la parole, du jugement,… ( http://www.info-alzheimer.be/).  Elle se manifeste après 60 ans mais parfois plus tôt....La maladie est très insidieuse à ses débuts et pas très perceptible pour les proches.Et c'est vrai que les patients consultent en général quand la maladie est installée!Pour l'entourage, c'est une lourde charge tant sur le point humain,affective et que logistique!

     

  • Etre là jusqu'au bout..

     tunnel
    Je voulais cette fois-ci aborder un sujet pas toujours évident mais qui est à mes yeux  important: les soins palliatifs.Ce terme , polysémique  , est souvent mal compris. Il recouvre plusieurs dimensions complémentaires : C'est une phase d'évolution d'une maladie incurable. Dans l'évolution des maladies graves et pouvant entraîner la mort, on distingue une phase dite curative (où les espoirs de guérison sont réels) puis une phase palliative (où il n'y a plus d'espoir raisonnable de guérison). Il s'agit d'accompagner le patient et sa famille dans les derniers instants.Bien souvent,on essaie de favoriser un retour à domicile avec toute une structure médicale et paramédicale mais parfois quand ce n'est pas possible les soins se déroulent en milieu hospitalier!  Pour les soignants,c'est une toute autre approche parfois très dure émotionnellement!                                                          coucher
    Tout est mis en oeuvre afin que le patient soit le plus confortable possible!La famille et les proches sont présents autant qu'ils le souhaitent!On tâche de répondre à leurs attentes ( aumonier,psychologue...)mais aussi être là s'ils ont besoin un moment de parler!On partage ainsi parfois des moments intenses qui vous touchent au plus profond de vous-même!Parfois on se dit en regardant un couple uni, 60 de vie commune ,se tenant la main ,c'est la vie, et parfois on se sent parfois révolté quand on voit des jeunes de notre âge....On m'emprunte pas tous le même chemin,cela c'est évident!Pour certain,il s'arrête plus tôt!Mais c'est toujours trop tôt!

    La vie est parfois vache mais c'est la vie!Et il faut en aimer chaque étincelle!

     

     

  • Une question de respect!

    En milieu hospitalier, une des choses qui me révolte le plus c'est le manque de respect que certain se permette à l'égard des personnes d'un certain âge en les appelant mamie, papy ou tout simplement en les infantilisant! Ils méritent comme chacun un "monsieur" ou "madame" et un vouvoiement! Le respect de la personne tout simplement!Lorsque ma grand-mère a été hospitalisée, je n'aurais pas accepté qu'un membre du corps soignant se permette de l'appeler mamie ou grand-mère!

     

  • Le progrès!

    Et oui même chez nous, tout est informatique;dossiers médicaux,commandes pharmacies et même les patients recoivent à l'admission leur bracelet avec leur code barre!On a une carte à puce (genre proton) qui nous permet d'avoir accès aux infos!Je ne vous dis pas la cata quand il y a une panne de réseau!

    A la maison, j'ai aussi mon pc...

    ordi%20femme

     

    ah, le progrès!!!